Carton jaune à Stéphane Laporte ! - Guy Bolduc

Oui, je décerne un carton jaune à Stéphane Laporte pour son article dans La Presse + de samedi au sujet de la popularité de l’Impact de Montréal.

Ce n’est pas parce que je ne suis pas content d’entendre parler de notre équipe, mais parce que je ne suis pas d’accord avec une partie de son article dont voici le principal extrait :

« C’est à l’Impact, en premier, d’investir dans notre apprentissage. Faites des pubs et des vidéos virales qui expliquent ce que l’Impact est en train d’accomplir. Résumez-nous en cinq images-chocs, c’est quoi la Ligue des Champions. Prenez pas pour acquis qu’on le sait. On ne le sait pas. Ne vous adressez pas seulement à vos fans. »

Oh la la …  C’est à l’Impact de faire notre éducation ? Mais nous vivons sur quelle planète ? Et les journalistes sportifs eux, c’est à l’Impact de les éduquer aussi ? Un chausson avec cela ?

Carton rouge au 13e joueur !

Tu sais Stéphane, lorsque tu sors du Stade Saputo par une magnifique soirée de juillet, l’Impact vient de gagner 2-0, tu ouvres la radio, tu espères entendre parler du match, mais c’est plutôt Derek Aucoin qui te parle des As d’Oakland qui jouent contre les Twins du Minnesota, ça n’aide pas à l’éducation.

Tu sais Stéphane, lorsque tu sors du Stade Saputo que tu dois te rabattre sur une station AM, anglophone qui « griche » pour entendre les entrevues d’après match de l’équipe de ta ville qui joue en MLS !!! Ça n’aide pas à l’éducation.

Tu sais Stéphane, quand, après 3 ans en MLS, la plupart des têtes d’affiche de la presse sportive montréalaise n’ont jamais mis les pieds au Stade Saputo pour voir un seul match, ça n’aide pas à l’éducimpact_montreal_logo_detailation.

Tu sais Stéphane, lorsqu’un bulletin sportif donne les résultats de tout le baseball majeur, même d’un match de foot entre Manchester United et Everton mais ne donne même pas le score des matchs de la MLS, la meilleure ligue nord-américaine dans laquelle l’équipe de ta ville joue, ça n’aide pas à l’éducation.

Tu sais Stéphane, lorsque Joey Saputo investit son propre argent pour bâtir un magnifique stade, achète une équipe de la MLS, puis un centre d’entraînement pour former nos jeunes à devenir des élites de ce sport avec une Académie presque unique en Amérique du Nord, et pas même une radio francophone diffuse les matchs, ça n’aide pas à l’éducation.

Tu sais Stéphane, sans vouloir être méchant, le mot journaliste sportif devrait être remplacé bien souvent par « Agent de promotion de la Sainte-Flanelle ». Parler de hockey 12 mois par année, dans mon livre à moi, comme dirait Rogatien, c’est un manque de culture sportive et ça n’aide pas à l’éducation non plus.

Tu sais Stéphane, lorsque Landon Donavan dispute sa dernière saison en MLS, il arrive à Montréal et la plupart des journalistes sportifs ne savent pas même qui il est, ça n’aide pas à l’éducation et la promotion d’un match.

Tu sais peut-être aussi Stéphane que j’ai été présentateur sportif pendant 15 ans. Je t’annonce que j’ai vu la plupart des directeurs de l’information des stations dans lesquelles j’ai travaillé, snober le soccer et avoir un petit sourire en coin lorsqu’il était question de l’Impact car ce n’est pas vendeur, ils n’ont pas de patin …

Oui je l’avoue Stéphane, j’ai été un journaliste « Sniffeur de Jack-Straps« , mais, j’ai réussi, sans aide, à me désintoxiquer, à élargir ma culture sportive, m’éduquer sur ce magnifique sport mais surtout cette équipe qui est parvenue à tenir tête au « Canadien de Montréal du Mexique » mercredi dernier.

Cette même équipe nous donnera encore une visibilité internationale cette semaine et même si les gens manquent d’éducation, il y aura 60 000 personnes au Stade Olympique !

Il serait temps de lui donner un peu d’amour si on veut la garder.

Des partisans excités auront certainement envie de s’éduquer, non ?

Dans ce département, la presse sportive a beaucoup de chemin à faire. Parler de l’Impact, ce n’est pas juste donner le score. Vite, embauchez des généralistes comme Jeremy Filosa pour nous éduquer davantage et mettre un peu d’équilibre là-dedans.

À bien y penser Stéphane, je retire mon carton à ton endroit.  Merci d’en avoir parlé, car tu m’as motivé à rédiger cet article que je qualifierais de thérapeutique.

Allez Montréal, je veux aller au Japon en décembre !

Avec respect.

Guy Bolduc, fier représentant du 12e joueur.

Voici un autre article sur l’Impact de Montréal: Piatti et le samedi magique de Émile.

Pour apprendre à mieux connaître le coffre à outils du Web et des réseaux sociaux, consultez la liste de nos prochaines formations pour PME et organisations.

RÉSERVEZ VOTRE PLACE DÈS MAINTENANT !
Ingrid Bourgeois , Tél.: 514-805-6079 | Sans frais 1.877.387.0702

Bannieres_Wanos_1200x628-3

Obtenir les meilleurs conseils Abonnez-vous à notre infolettre