Et si tout se terminait demain

Et si tout se terminait demain

C’est la première fois en 2011 que je blogue, manque de temps,  priorités ailleurs.  Résolution, je vais écrire plus souvent car je constate que c’est un thérapie de le faire à l’occasion.

Hier vers 5h du matin, j’ai reçu ce message sur mon téléphone, j’étais encore au lit.

« Salut le monde, je suis présentement installé dans notre superbe hôtel ½ étoile. J’ai vu l’oncologue pour des prises de sang, mon rendez-vous était à 10h10 et finalement nous sommes sortis à 14h,  le temps de décompresser et de s’installer et la journée était déjà fini. J’ai juste le goût de décrisser et de m’en aller chez-nous. Voir du monde pas de cheveux,  à moitié décallissé ça me fait chier, pis qui te dise ça va ben aller monsieur….. j’ai juste envie de leur crisser une claque pour qu’ils comprennent que le film est fini hostie. Que même s’ils s’accrochent c’est fini calice. Voilà ma première journée.  Bye  »

C’est un message de mon oncle, il n’a pas encore 60 ans mais est frappé par le cancer et il commence ses traitements de chimio, c’est la traversée de l’enfer.

J’ai perdu mon père en 1997, il avait 50 ans en raison d’un cancer du poumon.  Il a appris qu’il avait la maladie en juin 1996, 13 mois plus il avait quitté.

J’ai un collègue à l’époque de TVA qui ne cessait de me parler de sa retraite et en prévision de  « ses jours heureux ».  Marcel avait acheté une terre dans la région de Lanaudière. Il me disait je vais commencer à vivre ! Savez-vous quoi ? Il a fait son dernier jour de travail un vendredi et il est décédé dans la nuit de samedi d’une crise cardiaque.

Qu’attendez-vous pour profiter de la vie ? Est-ce que vous faites ce que vous aimez dans la vie ?

J’ai quitté les médias progressivement à compter de 2007, j’avais un plan en tête assez simple, c’est avoir du plaisir ! J’ai décidé que de travailler systématiquement les week-end depuis 20 ans c’était assez. J’ai donc fondé mon entreprise, balancé un poste à plein temps dans les médias … sans aucun coussin financier. Tu es fou Bolduc ! Je l’ai entendu souvent celle-là.

Avoir du plaisir dans le travail c’est maintenant mon objectif ultime et ça marche !  C’est fou mais lorsque nous sommes heureux et positifs, les projets stimulants et payants tombent du ciel. J’ai maintenant du temps pour profiter des moments précieux avec ma famille, organiser des bons soupers le week-end avec des amis, voyager, réinventer le monde, entreprendre des projets motivants.

Je lisais récemment le livre  » 180  » de Michael Heppell.  Pour lui, l’argent c’est de l’énergie,  il faut faire circuler et ne pas avoir peur d’en manquer. Il a raison car depuis que j’ai cessé d’avoir peur de toucher le fond de mon compte en banque, mon entreprise se porte de mieux en mieux.

Un excellent moyen pour moi de décrocher est de partir en croisières.  Je ne sais pas trop pourquoi mais cela m’inspire de regarder la mer avec un bon livre et… un verre de Margarita. En 2010, j’ai décidé de m’inspirer au maximum alors j’y suis allé cinq fois avec ma famille. Est-ce trop ? Non ! Chaque fois, je suis revenu la tête remplie de projet à mettre à exécution et de solutions aux problèmes. C’est donc joindre l’utile à l’agréable.

Confidence, depuis 2007, je me sens comme un retraité car j’adore ce que je fais. Il y a bien sûr des moments moins facile mais  je garde toujours espoir en tout car c’est la  motivation qui amène au but !

Bonne année et surtout profitez de la vie pendant qu’il est encore temps car devenir vieux n’est pas un privilège qui est accordé à tout le monde…

Pour apprendre à mieux connaître le coffre à outils du Web et des réseaux sociaux, consultez la liste de nos prochaines formations pour PME et organisations.

RÉSERVEZ VOTRE PLACE DÈS MAINTENANT !
Ingrid Bourgeois , Tél.: 514-805-6079 | Sans frais 1.877.387.0702

Bannieres_Wanos_1200x628-3

Obtenir les meilleurs conseils Abonnez-vous à notre infolettre