Roadtrip Impact 2016 et la conquête de l'Ouest !

11 367 kilomètres parcourus en 21 jours, 16 états et provinces traversés, des matchs de soccer à Salt Lake City et Portland, une orage violent en pleine nuit dans le Nebraska et j’en passe. Les vacances de l’été 2016 n’ont pas été ordinaires.

Road trip 2

Cette conquête de l’Ouest que nous avions prévu faire d’ici quelques années s’est mise en place en moins de deux semaines. C’est un peu fou vous direz, mais que voulez-vous, on aime cela l’aventure !

Plan de match pour y aller ? Il fallait décider rapidement.

Louer un motorisé ? Trop cher et surtout rien de disponible pour ces dates. Y aller en voiture ? Non, car trop de repas aux restaurants et d’hôtels. En avion ? Dispendieux à la dernière minute et trop compliqué une fois sur place pour les déplacements de 5 personnes.

20160708_160417On a finalement statué que le camping comportait le plus d’avantages, car nous pouvions cuisiner nos repas et ne pas avoir à transporter nos bagages chaque jour.

En location de dernière minute, nous avons trouvé une roulotte légère (2600 lb) et puisque notre VUS (GMC Acadia) pouvait traîner cette « maison » sur deux roues, nous avons pu partir le lundi 4 juillet pour ce périple. En passant, nous n’avions aucune réservation pour quoi que ce soit, on aime, ça l’aventure, je vous l’ai dit ?

20160709_185631Des vacances 2 pour 1 !

Depuis 2012, année de l’entrée de l’Impact en MLS (Major league soccer), nous allons voir au moins un ou deux matchs à l’extérieur par saison, c’est une affaire de famille. Certains aiment les festivals Western, d’autres les courses d’automobiles, nous c’est le soccer et l’Impact.

Pour conserver la tradition cette année, nous avons combiné nos vacances avec des parties de l’Impact  à Salt Lake City (9 juillet) et Portland (13 juillet), deux villes où la MLS connait beaucoup du succès.

À deux semaines d’avis, les bons billets étaient rares, mais nous avons finalement pu nous procurer 5 places correctes pour chacun des matchs.

Fiers de nos couleurs dans les sympathiques camps adverses.

20160709_183951Les partisans autant du Real Salt Lake que des Timbers de Portland sont intenses, mais ils ont été réellement sympathiques avec nous, qui portions fièrement nos chandails de l’Impact.  Beaucoup de questions portaient sur la ville, mais aussi sur Didier Drogba.

20160709_183554Même, Roxanne a été invitée par l’équipe de promotion du Real Salt Lake de se faire ajouter une petite teinture en aérosol au couleur de son équipe.

Heureusement, nous n’avons pas goûté à la défaite, chaque fois limités à des matchs nuls de 1-1, ce qui nous permettait de quitter le stade la tête haute mais frustré d’un penalty que l’arbitre n’a jamais signalé à l’endroit de Nacho Piatti.

20160713_193550

Les « Ultras » des Timbers de Portland sont très nombreux et bruyants.

20160709_184313

Le magnifique stade Rio, domicile du Real Salt Lake.

Bien que l’ambiance des matchs des Timbers de Portland est la plus impressionnante en MLS, notre coup de coeur a été pour le stade du Real Salt Lake (Rio Tinto Stadium) et pour la chanson « Believe » que les partisans du Real chantent à l’unisson dès que le match commence, à donner des frissons.

Comme un ver d’oreille, cette chanson est restée dans notre tête pour le reste du voyage. En passant l’Impact devrait s’en inspirer, c’est une suggestion.

BushLa cerise sur le sundae !

Par ailleurs, quelle ne fut pas la surprise de rencontrer au hasard à Portland dans un comptoir Starbucks du centre-ville, le gardien vedette Evan Bush avec qui nous avons pu échanger. Un gars hyper sympathique qui a accepté avec plaisir de se faire photographier avec nos deux plus jeunes, les farouches partisans de soccer et de l’Impact. Une expérience dont ils vont se rappeler très longtemps.

Et même Twitter en a parlé 😉

À suivre dans un prochain article, le camping, la tempête, les destinations, et les coûts associés à un tel voyage.

Guy B.

Obtenir les meilleurs conseils Abonnez-vous à notre infolettre