25 000 petits détaillants au Québec ont besoin d’accompagnement.

Au mois de mars dernier, Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, et ministre responsable de la Stratégie numérique annonçaient son programme Virage numérique des détaillants québécois au profit de 1325 détaillants.

Une initiative qui devrait encourager les acteurs du commerce de détail au Québec et surtout, les inciter à rattraper leur retard en matière de numérique.

Justement, dans un article publié sur mon blogue en octobre 2015, j’avais tenté d’expliquer les raisons de ce retard, en insistant sur le manque de pédagogie et d’accompagnement.

Il se trouve que dans son document de présentation du programme, le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) estime que sur l’ensemble des entreprises du commerce de détail au Québec, 25000 d’entre elles, ont principalement besoin d’accompagnement.

Les petits détaillants du Québec ont besoin d’être accompagnées, et surtout besoin d’être éduqués sur la question du numérique, du moins dans un premier temps.

La raison est toute simple, la formation leur permettra d’abord de comprendre les enjeux, tout en les éduquant sur les outils. L’inverse n’est pas possible.

Il faut savoir aussi qu’un détaillant formé aux techniques du web sera capable de mieux gérer son virage numérique, car il en aura compris les principes. Il aura acquis aussi, la capacité de comprendre le langage de ses futurs partenaires web.

Pour ma part, voici mes conseils qui vous permettront d’amorcer votre virage numérique dans les meilleures conditions :

Commencez par vous former.

Je n’insisterai jamais assez sur ce sujet. Les raisons de se former aux possibilités du web sont nombreuses, mais la principale, concerne le fait de pouvoir acquérir assez de connaissance pour savoir traiter avec d’éventuels partenaires web.

Les offres de service coulent à flots, il est difficile de se faire une idée exacte de leur pertinence, et disons-le, le risque de vous faire avoir existe bel et bien.

Même si vous comptez gérer vous-même votre stratégie sur le web et les réseaux sociaux, à un moment de votre processus, vous aurez d’une manière ou d’un autre besoin d’en sous-traiter une partie.

Pensez marketing avant de penser site Web.

Bien des entreprises vivent la réalisation de leur site Web comme une finalité et oublient que cette étape n’est qu’un premier pas vers la transition numérique.

Disons-le franchement, un site web sans visiteurs ne sert à rien !

C’est pour cette raison qu’il faut d’abord réfléchir à votre stratégie marketing avant de passer à la conception de votre site internet.

La stratégie vous permet non seulement de poser les bases de votre projet de transition numérique, mais aussi elle vous permet de définir les différentes actions marketing pour attirer du trafic vers votre site Web, et bien entendu de les convertir en clients.

Évitez une erreur de casting au moment de choisir votre partenaire Web.

Le choix de votre partenaire web est une étape cruciale au moment d’entamer votre virage numérique. Une erreur de casting au départ peut vous coûter cher à long terme.

Prenez le temps de magasiner et le terme n’est pas assez fort, car il s’agit de votre future réputation sur le web et celle-ci court vite sur le web et les réseaux sociaux.

Choisir le prestataire le moins cher n’est pas une sage idée car vous pourrez constater que rien ne vous coûtera plus cher en terme de résultats escomptés … 

Pour apprendre à mieux connaître le coffre à outils du Web et des réseaux sociaux, la production vidéo et le marketing de contenu, consultez la liste de nos prochaines formations publiques pour PME et organisations.

RÉSERVEZ VOTRE PLACE : Ingrid Bourgeois 1.877.387.0702

Obtenir les meilleurs conseils Abonnez-vous à notre infolettre